Bobby, chien loyal exceptionnel

0

Peut-être la plus belle histoire de loyauté canine de tous les temps ! Celle de Bobby Greyfiars, chien fidèle par excellence. Elle se déroule lors de la deuxième partie du 19e siècle dans la superbe ville d’Édimbourg en Écosse. En cette période marquée par de sérieuses difficultés économiques, John Gray, un ancien jardinier en chômage, était fort heureux après avoir obtenu un poste dans la police locale.

Pour l’aider dans ses tâches de patrouilleur, près de l’important marché de bétail de la ville, ses supérieurs lui demandèrent de se procurer un chien afin de mieux prévenir les vols d’animaux. Le choix de Gray se porta sur un skye terrier de six mois qu’il baptisa « Bobby », comme on surnommait alors – et encore de nos jours – les policiers anglais en l’honneur de Robert ( Bobby ) Peel, ancien premier ministre britannique qui venait de réformer les services de police anglais.

Donc notre Bobby entreprit de patrouiller fièrement aux côtés de John. Maître et chien prirent l’habitude d’aller manger dans un petit estaminet, le Coffee House, tenu par William Ramsey et son épouse à proximité du marché de bétail.

John Gray était un homme aimant ses habitudes. À chaque midi pile, invariablement, il donnait une brioche et un os à Bobby sous l’ oeil attendri des Ramsey. Tant de bonheur tranquille ne pouvait durer éternellement. Après deux ans de cette routine quotidienne, John fut pris de fortes toux empirant continuellement.

Au grand désespoir de sa famille et de Bobby, John décéda finalement d’une tuberculose mal soignée. Bobby suivit tristement le cortège funèbre de son maître bien-aimé mais il ne revint jamais au domicile familial…Le lendemain des funérailles, James Brown, le gardien du cimetière, aperçut Bobby sur le monticule de terre recouvrant la tombe de John Gray.

Le coeur brisé, Brown chassa le brave chien, les animaux n’étant pas tolérés dans le cimetière. Mais le lendemain matin, Bobby se trouvait encore sur la tombe de son maître à l’arrivée du gardien, qui dut le chasser de nouveau.

greyfriars bobby

Tiré du film Greyfiars Bobby ( 1961) produit par Walt Disney

Le même manège se répéta la troisième journée mais cette fois, Brown, ému par tant de loyauté, n’eut pas la force de chasser Bobby ; il entreprit plutôt des démarches auprès de la municipalité, propriétaire du cimetière, afin d’obtenir un statut spécial pour le chien du policier décédé.

Les autorités civiles acquiescèrent rapidement à la demande de Brown. Dès lors, Bobby put reprendre une partie de sa routine quotidienne. Il recommença à se pointer au Coffee House sur l’heure du midi pour y savourer sa brioche et son os ; ce que les Ramsey et tous les propriétaires subséquents du Coffee House  lui consentaient avec plaisir, d’autant plus que Bobby devint rapidement une véritable attraction pour le quartier.

Mais aussitôt son repas avalé, Bobby retournait monter la garde sur la tombe de son maître adoré, ne se permettant que de rares distractions en pourchassant les chats qui osaient s’aventurer près du cimetière.

Bientôt Bobby se lia d’amitié avec un militaire, le sergent Scott. Cette amitié procurait deux énormes avantages à Bobby. D’abord, Scott, en tant que membre de la Royal Artillery, était responsable de sonner le coup de canon de midi au château d’Édimbourg. Bobby prit donc l’habitude de l’accompagner pour cette tâche avant de se rendre au Coffee House, s’assurant ainsi d’être toujours à l’heure pour sa brioche et son os. De plus, le gentil sergent lui faisait cadeau d’un immense steak à chaque semaine !

Toutefois, ni les bontés de Scott ni celles de la famille Gray ne réussirent à convaincre Bobby de quitter la tombe de son ex-maître pour un véritable foyer. À part son expédition quotidienne au château et au Coffee House, il passait pratiquement toutes ses journées à veiller sur le repos éternel de Gray. Cette routine dura quatorze années !

Ce ne fut qu’en 1872, au début de sa seizième année, qu’il consentit à élire domicile chez les Trail, nouveaux propriétaires du Coffee House, où il décéda peu longtemps après. Déjà de son vivant, Bobby était une véritable légende en Écosse. Il est dorénavant et pour toujours, le chien national écossais. Une superbe fontaine, surmontée d’une statue grandeur nature de Bobby, a été érigée à l’entrée du cimetière afin de rappeler aux humains la véritable signification du mot « loyauté ».

GreyfriarsBobbyStatueBaseHUK

Plaque apposée sur la statue de Bobby

Crédit photo : historic-uk.com

DISPONIBLE SUR AMAZON

cover11

Share.

About Author

Jeune retraité de l'édition et de l'immobilier, je suis d'abord et avant tout un passionné d'histoire. Pour mon plaisir, et j'ose espérer pour celui d'un lectorat de plus en plus important, j'écris des récits historiques regroupés sous différends thèmes. Mes ebooks sont disponibles sur Amazon sous le nom d'auteur de Ray Rainville.Voici ce qu'a écrit Isa, 1e commentateur du Hall d'honneur d'Amazon,sur mon livre « 40 chiens célèbres et leur fascinante histoire » : « ...Des histoires courtes qu'on pourrait qualifier de nouvelles. Les histoires sont touchantes, émouvantes, extraordinaires ou amusantes...C'est un joli moment de lecture.»Je répondrai avec plaisir à tous vos commentaires, écrivez-moi à : rainvilleraymond@gmail.com

Leave A Reply